Pourquoi la ventilation minimale est-elle importante dans les poulaillers ?

2 minutes de lecture

Ventilateurs V-FloFan Multifan installés dans une volière, montrant l'équipement utilisé pour ventiler les grands espaces d'élevage de volailles

L'air dans les poulaillers contient plusieurs gaz (NH3, CO2), de la poussière et de l'humidité. Lorsque ces particules dépassent un certain niveau, elles peuvent devenir nocives et doivent être éliminées.

Qu'est-ce que la ventilation minimale ?
La ventilation minimale est la ventilation essentielle nécessaire pour rafraîchir suffisamment l'air et maintenir un climat sain. La ventilation minimale est probablement le critère le plus important que l'on puisse imaginer dans un poulailler. Avec une ventilation minimale, nous essayons de maintenir un climat de poulailler optimal avec le moins de perte de chaleur possible.

Comment mesurez-vous la ventilation minimale dans un poulailler ?
La ventilation minimale peut être mesurée par le biais des niveaux de CO2 dans une zone. Cette valeur est mesurée en partie par million (ppm). Lorsque plus de 3000 ppm sont mesurés, la ventilation est inadéquate. Lorsqu'il y a moins de 2000 parties par million, la ventilation est excessive.

Le débit de ventilation minimale dépend en partie des 4 facteurs suivants :

  1. Poids de l’animal
  2. Température extérieure
  3. Humidité
  4. Chauffage intérieur

« Un poulet est en fait assez résistant à des niveaux d'humidité plus élevés (environnement légèrement plus chaud/moite) dans les limites de la valeur de la température. Cependant, une humidité plus élevée nuit à la qualité de la litière sur laquelle les animaux sont gardés. Presque tous les différents types de logement pour nos poulets sont équipés d'un espace en plein air recouvert de litière. Surtout pour les jeunes animaux qui nécessitent une température ambiante élevée (et avec cela, un système de chauffage), les pertes de chaleur peuvent être importantes. Trop de ventilation minimale peut donc être économiquement dommageable et inutile pour le confort. » - M. Rodenboog, spécialiste du climat et technicien de zoo chez De Heus Voeders B.V.

Quelles sont les exigences de base d'une ventilation minimale?
Une ventilation minimale réussie a quatre exigences principales

  1. Pression

Une pression statique suffisante est nécessaire pour mélanger l'air frais entrant avec l'air chaud au-dessus des animaux du poulailler. Ceci est important pour éviter que l'air froid ne tombe directement sur le sol, refroidissant les poulets et permettant ainsi une condensation combinée à de la litière humide.

  1. Ouvertures

Pour permettre à la pression statique de créer un bon flux d'air, le débit correct des entrées d'air doit être sans entrave et ouverte.

  1. Configuration

La configuration des ventilateurs doit être correcte (ventilateurs et entrées d'air) pour diffuser tout l'air entrant dans tout le poulailler.

  1. Durée du cycle

Pour maintenir une bonne qualité de l'air, le temps de cycle minimal (cycle de démarrage et d’extinction des ventilateurs) doit être adapté à la taille/l'âge des poulets.

Le résultat direct du non-respect d'une ou de plusieurs de ces exigences de ventilation minimale peut souvent causer : des sols humides, une forte concentration d'ammoniac, des factures d'énergie élevées et des mauvaises performances.

Souhaitez-vous en savoir plus sur les différentes possibilités de ventilation et les ventilateurs appropriés pour les poulaillers ? Jetez un œil à notre page concernant les poulaillers.

Partager avec d'autres

Picture of Vostermans Ventilation
publié sur avril 9, 2020

Vostermans Ventilation

Retourner

Parlez à lun de nos spécialistes.

Nous sommes heureux de réfléchir avec vous.

Contacter maintenant