Les diverses options de ventilation dans les poulaillers

3 minutes de lecture

Ventilateurs de cône en fibre de verre Multifan installés sur le mur extérieur d'un bâtiment avicole

Au fond, vous avez le choix entre deux principes de ventilation pour l’élevage avicole : naturelle et mécanique.

Ventilation naturelle
L’un des avantages de la ventilation naturelle, c’est son faible coût puisqu’elle fait appel à des ressources naturelles et que son installation est simple. La ventilation naturelle est basée sur l’effet de cheminée : l’air chaud s’élève, s’échappe par une ouverture dans le toit (la « cheminée ») ce qui crée une légère dépression dans le bâtiment. Parallèlement, de l’air frais est aspiré par des entrées d’air sur les côtés (qui sont dotées de rabats ou rideaux ouverts ou fermés). Les systèmes basés sur la ventilation naturelle ont toutefois perdu en popularité à cause de désavantages associés au contrôle manuel et à une capacité limitée.

Ventilation mécanique
L’échange d’air ou le changement de température requis ne sont pas toujours suffisants avec la ventilation naturelle. Ces éléments peuvent être régulés beaucoup plus précisément et simplement à l’aide d’une ventilation mécanique. La quantité d’air déplacé est nettement plus sûre avec les ventilateurs. Grâce à la ventilation mécanique, l’air déplacé par les ventilateurs peut être extrait, soufflé ou les deux. On parle alors de ventilation en dépression, en surpression ou à pression égale.

"La ventilation basée sur la dépression est la plus répandue et de loin. Mais dans tous les types de systèmes de logement alternatifs, où les volailles doivent régulièrement se rendre à l’extérieur, la demande de systèmes de ventilation différents est en hausse, notamment la demande de ventilation à pression égale. Ce système permet d’éviter de faire circuler l’air passant par les trappes directement sur les animaux."


De nombreux exploitants avicoles considèrent que ce système est trop cher, car il fait appel à des ventilateurs d’extraction et de soufflage, qui consomment aussi nettement plus d’électricité.

On estime néanmoins que ce système sera davantage utilisé à l’avenir, à condition qu’il soit conforme aux législations et réglementations. » M. Henk Rodenboog, spécialiste du climat et zootechnicien chez De Heus Voeders BV*.

La ventilation mécanique des poulaillers se présente sous différentes formes. Vous trouverez ci-dessous une brève description de quelques systèmes courants : ventilation faîtière, ventilation longitudinale, ventilation en tunnel et ventilation transversale. Une association de ces systèmes est également réalisable, comme une ventilation faîtière longitudinale, ou une ventilation longitudinale en tunnel.

Ventilation faîtière
Dans le cas d’une ventilation faîtière, les ventilateurs sont montés dans des conduits qui sont placés dans le faîte du toit tandis que les entrées d’air sont situées dans les parois latérales du bâtiment. Ce type de ventilation n’est généralement utilisé que pour une ventilation minimale.  

Ventilation longitudinale
Pour une ventilation longitudinale, les ventilateurs sont montés dans la paroi d’extrémité et les entrées d’air sur les parois latérales. L’accélération ou le ralentissement de la vitesse des ventilateurs ainsi que l’ouverture ou la fermeture des entrées d’air permettent des types de circulation d’air très variés.

Ventilation en tunnel
La ventilation en tunnel est souvent utilisée pour une ventilation maximale. Les entrées d’air sont montées sur une façade extérieure et les ventilateurs sont installés sur la façade à l’opposé. Ainsi, il est possible de faire circuler l’air dans le bâtiment à grande vitesse pendant les journées très chaudes. C’est la vitesse qui crée l’effet rafraîchissant du vent et qui assure aux volailles une température agréable.

Ventilation transversale
Dans le cas d’une ventilation transversale, les ventilateurs sont placés à l’intérieur d’un mur latéral. Les entrées sont placées dans le mur latéral opposé. La distance entre l’entrée et le ventilateur étant réduite, il est alors possible de faire circuler de l’air dans le bâtiment à très faible vitesse. Ce système permet de déplacer de grandes ou de petites quantités d’air.

Ventilateurs
Au moment de choisir le type de ventilateurs utilisés dans les poulaillers, c’est-à-dire le « matériel » du système de ventilation, il convient de prendre en compte les éléments suivants :

  • la durabilité et la fiabilité des ventilateurs
  • leur adaptation à une utilisation intensive
  • leur contrôlabilité
  • la résistance aux conditions corrosives

Partager avec d'autres

Picture of Vostermans Ventilation
publié sur décembre 10, 2019

Vostermans Ventilation

Retourner

Parlez à lun de nos spécialistes.

Nous sommes heureux de réfléchir avec vous.

Contacter maintenant