Façonner le futur
 

Les ventilateurs en caisson permettent de réduire le stress dû à la chaleur chez les vaches

Goderis CowCompany1

Vivant dans le village d’Elverdinge, Dries Lahousse est un fermier actif dans l’agriculture de terre arable et élève des volailles, mais possède également une stabulation de vaches laitières de 170 vaches.  Il possède aussi plusieurs animaux plus âgés qui ont déjà produit plus de 100 000 litres de lait. Afin de maintenir une production constante tout au long de l'année pour toutes les vaches, y compris les plus anciennes, il a récemment investi dans des brasseurs d’air (ventilateurs en caisson), pour un offrir un refroidissement supplémentaire en plus de la ventilation naturelle.

 

La stabulation de Dries est composée de deux parties, l’une mesurant 50 mètres sur 18 mètres et l’autre mesurant 40 mètres sur 26 mètres. « Ce n’est pas une grande stabulation, compte tenu du nombre élevé d’animaux qu’elle abrite, et son orientation n’est pas optimale, ce qui peut rapidement conduire à des températures élevées en été », déclare Wout Goderis de Goderis CowCompany. « Cependant, elle est trop grosse pour utiliser efficacement un système de ventilation haute pression. C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour sept gros ventilateurs en caisson au-dessus des stalles, qui s’enclencheront automatiquement lorsque la température dans l’exploitation augmente trop. »

 

Goderis CowCompany2

« Ces ventilateurs ont chacun un diamètre de 131 centimètres. J'ai réglé les moteurs du ventilateur pour s’enclencher à une température initiale de 18 ° C. À cette température, ils fonctionnent à 20 %. Et à une température de 24 ° C, les ventilateurs tournent à pleine vitesse. Ainsi, la vitesse de l’air juste au-dessus du dos de l’animal n’est jamais supérieure à 2 mètres par seconde et il n’y a pas de courant d’air palpable », explique Dries. « Résultat : moins de mouches, des stalles plus sèches et, surtout, un meilleur bien-être des animaux. Cela réduit mes coûts de vétérinaires et conduit à des taux de fertilité et à des productions plus élevés. Et oui, même les vaches les plus âgées restent au même niveau de production toute au long de l'année ! »

 

Par conséquent, le producteur laitier pense qu'il obtiendra un retour sur investissement sur l’achat de ses ventilateurs dans trois ou quatre ans. « J’ai pu bénéficier d’un soutien financier de 30 % de la part du VLIF (Fonds d'investissement agricole flamand) pour cet investissement, car c’est un investissement durable. De plus, les coûts en électricité ne sont pas non plus très élevés, car les moteurs sont à fréquence contrôlée et parce que j'ai des panneaux solaires sur mes poulaillers. Les panneaux produisent la plus grande partie de l’énergie nécessaire pendant les mois d’été et représente donc la combinaison idéale avec les ventilateurs », ajoute-t-il.

 

PLUS D'INFORMATIONS

 

 

 

 

Source: Goderis CowCompany 

 
pour aperçu

shaping the future

© All rights reserved. Vostermans Companies is not responsible for inaccurate or incomplete data.
In case of any questions and/or remarks please contact ....